VIOLENCE

Auteur  
# 20/02/2013 à 08:33 alloux
sur cette violence au college c'est vrai qu elle accentue je suis d'accord avec cette dame et je pense que d'autre parents vont etre du meme avis nous voudrions avoir une reunion il s'agit de nos enfants j' ai pas envie que mon fils ou un autre enfant subisse ses violences gratuites ils faut un accident pour que les choses bouge je trouve dommage que nous parents nous ne soyons convies cela nous concerne
# 24/02/2013 à 18:31 Admin du site
Nous vous invitons à consulter la page http://fcpe-paul-eluard.e-monsite.com/pages/vie-du-college/infos-generales-annee-scolaire-2012-2013.html qui vous donne des précisions sur les évènements. Vous pouvez également contacter Isabelle Arrebolle (arrebolle@wanadoo.fr / 06.61.57.14.53) qui vous donnera des informations sur les actions entreprises au collège et par la FCPE. Le collège va adresser un courrier à tous les parents.
# 14/10/2013 à 22:48 pauline lietard
a ce que je voit le college paul eluard n'a pas vraiment changé. J'ai ete eleve dans ce college en 2007,et la violence gratuite y etait deja. Pour un style ou une opinion differente on m'as jetter des cailloux,insulter et attendue a la grille exterieur pour me frapper.Heureusement j'ai put compter sur un surveillant pour me ramenée chez moi.J'ai subi toute sorte de violence pendant 2 ans avant de me faire descolarisé.
J'espere que sa cessera...vraiment.
# 10/11/2013 à 12:01 Isabelle ARREBOLLE
Bonsoir Pauline,
Je lis votre message déposé sur notre site, avec intérêt et je découvre entre vos lignes la souffrance que vous y décrivez. Je constate également que si, vous êtes en capacité d’en parler aujourd’hui, c’est que durant les années qui ont suivi votre déscolarisation, vous avez cheminé suffisamment et positivement, à l’égard de ces «traumatismes».
Les années collège sont des années difficiles. Les enfants deviennent des adolescents, qui pour certains ou certaines, ne trouvent qu’un seul moyen de s’affirmer ; celui de la violence ou de la maltraitance de ses pairs. Aujourd’hui, le collège Paul Eluard compte un peu plus de 700 élèves et fort heureusement la majorité est respectueuse d’autrui.
Les parents d’élèves sont très attentifs à ce type de problématique dont vous avez fait le récit et nous intervenons lorsque des histoires similaires à la vôtre, nous reviennent.
Une équipe d’éducateurs intervient depuis deux ans au sein du collège pour travailler en amont les différentes formes de violences qui peuvent exister.
J’espère sincèrement que vous avez pu mettre de côté ces mauvais souvenirs et qu’aujourd’hui, la vie que vous menez, vous plait.
Isabelle Arrebolle, présidente de la FCPE du collège
Répondre à ce message